Les traitements 

Une prise en charge pluridisciplinaire ! 

Afin de ne pas évoluer vers une rupture partielle ou totale, si votre douleur persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin.
Après un examen clinique et échographique, il pourra vous prescrire des anti-inflammatoires (oraux ou locaux), de la kinésithérapie (massages, électrothérapie, étirements, … puis ondes de choc) et un bilan podologique.

Le podologue, après un bilan complet, va proposer, si nécessaire, des semelles orthopédiques pour accompagner le mouvement du pied. La position de votre pied pourrait favoriser un changement de la trajectoire de votre tendon. Ce changement rendrait les tissus plus fatigables.
Prenons l’exemple le plus fréquemment rencontré dans les cabinets de podologie, le pied valgus, il correspond à l’affaissement du pied vers l’intérieur, on le dit aussi pied pronateur. Lors du déroulement du pas, le tendon va donc devoir fournir un effort supplémentaire pour assurer sa fonction.

Lors du port de semelles en continue, le mouvement redevient plus physiologique, c’est-à-dire idéal, les tensions diminuent et la douleur s’estompe. Si l’inflammation installée est trop forte, le médecin pourra prescrire en parallèle, de la mésothérapie ou une infiltration.

Il est donc impératif que les pieds soit maintenus dans des chaussures confortables et efficaces. L’hiver, pas de problème il suffira de choisir un contrefort arrière rigide. Pendant la période estivale, les chaussures Kastine, respectueuses de l’anatomie de vos pieds, assureront un maintien de vos talons et le cas échéant une efficacité de vos semelles personnalisées grâce à leurs semelles amovibles laissant place aux vôtres.