Les maladies de croissance

Posté par: L'équipe Kastine Dans: Pathologies Sur: Commentaire: 0 Frappé: 347

Votre enfant, en croissance, est en pleine forme mais depuis quelque temps, il vous dit qu’il a mal au(x) talon(s).
Vous constatez qu’il boîte. 


Connaissez-vous la maladie de Sever ?


Le terme « maladie » peut faire peur, mais en réalité, il ne s’agit que d’un symptôme douloureux au talon, fréquent, que l’on rencontre à l’âge de 10 -11 ans, même parfois plus jeune, chez les garçons comme chez les filles.
Cette période correspond à la tranche d’âge où les poussées de croissance vont s’intensifier.


Les muscles du mollet sont reliés au tendon d’Achille qui est une corde très rigide.
Ce dernier s’accroche sur l’os. Lors de la croissance, les muscles tirent fortement sur le talon qui n’est pas encore assez solide. Cet os fragile devient douloureux.
C’est le syndrome de Sever : déséquilibre entre la force musculaire aussi puissante que l’adulte sur un os insuffisamment résistant.

 

D’autres facteurs vont accentuer la douleur :


-     Un effort sportif avec des mouvements répétitifs,
-     Un problème de position de pied qui s’affaisse vers l’intérieur (= pied valgus) engendre une tension supplémentaire (augmentation de la distance à parcourir des muscles et des tendons).

 

L’étirement du mollet pendant 60 secondes permet un bon relâchement du muscle. Plus le muscle est étiré plus il est efficace et long et donc il va ainsi moins tirer sur l’os. Si la douleur persiste malgré des étirements quotidiens, il sera nécessaire d’aller consulter le médecin pour un bon diagnostic, l’ostéopathe ou l’étiopathe pour traiter par thérapie manuelle, le kiné pour des exercices complets de relâchement par le mouvement des différentes structures et le podologue pour améliorer et maintenir le bon schéma corporel en position debout.

 

Quelques années plus tard, votre ado se plaint de la partie basse de son genou (zone sous la rotule), radio, bilan médical, …
Cette fois c’est la maladie de Osgood-Schlatter

 

L’articulation du genou se compose de l’os de la cuisse (le fémur), des deux os de la jambe (le tibia et le péroné appelé aussi fibula). S’ajoute un petit os (la rotule appelée aussi patella). La rotule est tenue vers le haut avec le muscle quadriceps et en bas avec le tendon rotulien. Ce dernier est une corde rigide qui s’accroche sur le tibia. C’est cette zone d’attache qui est maintenant concernée par la douleur.

Ce symptôme se retrouve entre 10 et 14 ans en plein pic de croissance. À cet âge, c’est le tibia qui n’a pas encore atteint sa maturité définitive et qui n’est pas assez solide pour résister aux contraintes tendineuses imposées par le quadriceps, qui tire vers le haut.

La douleur se manifeste principalement après l’effort sportif en raison des mouvements répétitifs qui mettent en tension les muscles.
Un problème de position de genoux qui rentrent vers l’intérieur (genu valgum) va faire modifier l’angle entre le fémur et le tibia, et engendre un changement de trajectoire de la rotule. C’est un facteur aggravant car la distance à parcourir est donc plus grande et favorise des tensions supplémentaires.

Ce problème de position des genoux est très souvent lié à un affaissement des pieds (pied valgus) qui entraîne le tibia à aller vers l’intérieur.

Toujours la même chose, l’étirement du quadriceps pendant 60 secondes permet un bon relâchement du muscle. Plus il est étiré, plus il est efficace et long et donc il va ainsi moins tirer sur l’os. Si la douleur persiste malgré des étirements quotidiens, il sera nécessaire d’aller consulter.

 

Dans le cas où la podologie est nécessaire, les semelles sont à porter en continu pendant la croissance pour maintenir le bon axe du pied et l’équilibre du corps. 



Alors comment fait-on pour maintenir
ses pieds dans de bonnes positions dans toutes circonstances : l’été, à la maison, pour aller et venir du sport... ?
 


Les chaussures Kastine vous permettent de mettre vos semelles orthopédiques grâce à sa semelle amovible !
Le pied est ainsi maintenu au bon endroit sur vos semelles avec le contrefort innovant des Kastine qui évite les glissements à l’extérieur de la chaussure ! 
N’ayez crainte les ados, vous garderez le style ! ;)


Les modèles sont étudiés par des designers. Ils restent chics, intemporels, et vos semelles ne se verront pas sous un recouvrement adapté (parlez-en à votre podologue) : Opération camouflage réussie !

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment!

Laissez votre commentaire

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Nouveau compte S'inscrire